jeudi 9 avril 2009

Tu t'écoutes quand tu parles ?!




Être au quotidien face au public n'est pas toujours chose aisée... C'est certainement enrichissant et très chouette... mais c'est franchement usant. Le brouhaha permanent, les mêmes questions qui reviennent en permanence, les mêmes gestes, les mêmes têtes... Régulièrement, j'ai envie de leur hurler à la gueule « Mais bordel, barrez-vous !! Vous n'avez rien de mieux à faire ?! Vous n'avez pas de maison, ou bien ?! ».... mais bon... il parait que ça ne se fait pas...

On se surprend alors à parler sans s'écouter, machinalement... « Bonjour, je voudrais m'inscrire... comment je dois faire ?! » Et la réponse est invariablement la même... alors on la récite. Je me surprends régulièrement à dire des choses que je n'écoute plus. Alors, pour me forcer à m'écouter, j'essaie de changer un mot, une intonation... J'essaie de parler plus lentement, de changer de rythme... Et ça me fait sourire, immanquablement...

Et puis il m'arrive aussi de répondre tout à fait à côté de ce qui m'est dit, par réflexe. Je suis tellement habituée à répondre « Je vous en prie » à un « Merci ! », que je sors cette pseudo formule de politesse en permanence, même lorsque l'on me sort un « Au revoir ! »... la loose...!

Mais le must de ces réflexes sont les phrases toutes faites, celles qui sortent systématiquement sans qu'elles puissent être retenues... Les phrases que les gens pensent spontanées et faites pour eux, mais qui sont dites à tout le monde dans une même situation... Ce qui est drôle, c'est de les déceler avant même qu'elles ne soient dites. Mes collègues sont championnes à ce petit jeu... Lorsqu'elles sentent la situation propice, elles me fixent avec l'oeil qui frise et attendent que la phrase surgisse... Et je n'arrive pas à la retenir. Exemple :
— Oh, je ramène mes documents avec quelques jours de retard... Je suis désolé(e)...
Je sors alors mon regard gentillet, mon sourire en coin, et je réponds, invariablement :
— Rhôooo... ben on va être obligé de vous tirer les oreilles, hein...!
Ce qui ne manque pas de dérider les petits fautifs...

Mais la petite phrase préférée de mes collègues, celle qui me vaut le plus de railleries de leur part, est celle faite pour les gens qui se trompent un peu de chemin et qui passent dans des endroits non-accessibles au public. PetitChap regarde alors les « fautifs » avec ses yeux faussement grondeurs :
— Excusez-moi... Vous n'avez pas le droit de circuler ici. C'est un espace professionnel...
Et je ne manque pas d'ajouter, l'oeil taquin :
— La prochaine fois qu'on vous voit dans cet espace, on vous embauche !!
Oh la bonne vanne... Et là encore, ça ne manque pas de faire rire les « fautifs »... et les collègues !

C'est terrible quand même, cette capacité à parler sans s'écouter... Et en ce moment, c'est très récurrent... Je crois que je suis un peu fatiguée... J'ai terriblement besoin de vacances...

Quand je vous dis que j'ai une vie fascinante...


6 commentaires:

David a dit…

ben voilà, c'est juste de la fatigue, aprés je ne vois pas de boulot d'accueil dans lequel tu peux toujours aimer rendre service aux gens, le besoin de tranquilité nous tombe dessus sans prévenir!
bon courage à toi petitchap! à la lecture de cet article, il ressort que tu es donc trés taquine!

PetitChap a dit…

...voui.. j'ai besoin d'une grosse marmite de tranquillité... et je veux m'y noyer dedans !!

Le Royaume d'Ashenah a dit…

mais tu es une pro, donc grand sourire et zen attitude de façade!

reposes toi bien petitchap!

alain a dit…

être entourée de cons et de livres c'est paradoxale ...
Fait attention au surmenage.
Bon week-end !

Elbereth a dit…

Moa j'aime bien quand tu parles de ton boulot, c'est rigolo.
Et puis, un gens fréquentant de son plein grès une bibliothèque ne peut pas être un con complet !!!
Je pense...

PetitChap a dit…

Ashenah » la zen attitude, c'est super compliqué à garder... mais on fait ce qu'on peut !

Alain » oui, c'est un beau paradoxe...

Elbereth » Détrompe-toi... tu n'imagines pas le nombre de cons complets qui fréquentent de leur plein gré les bibliothèques... C'est carrément flippant ! Tiens, avant-hier, une de mes collègues s'est fait insulter par un type simplement parce qu'elle lui rappelait (gentiment) qu'il n'avait pas le droit de téléphoner dans la médiathèque... Et tout y est passé... les "Je dérange moins en téléphonant que vous lorsque vous me parlez !", les "De toute façon, je ne peux pas déranger votre travail puisque vous ne branlez rien de la journée !!", j'en passe et des plus chouettes encore...

Voilà voilà... Comment voulez-vous qu'on ne soit pas crevé après ça ?! ;)

Related Posts with Thumbnails