mercredi 4 juin 2008

Un jour mon prince viendra ...

.



[ATTENTION, SPOILER]

Tel le Père-Noël, Jésus-Christ ou le Géant vert, le Prince Charmant n'existe pas. Voilà qui est dit.

Profitant de notre naïveté et de notre insouciance de petites filles, on n'a eu de cesse de nous bourrer le crâne avec ces inepties, et ce depuis notre plus tendre enfance :
"Un jour, ton Prince viendra, ma toute Belle ..."
Notez au passage que certains parents peu scrupuleux osent désigner par "ma toute Belle" même le plus laideron de leurs rejetons ... Mais passons, là n'est pas le propos du jour.

Et le soir venu, Princesses en devenir, nous voilà lovées dans les bras de Morphée (encore un homme ... vous aviez remarqué ? Ils n'ont pas mis de femme gardienne du sommeil. Sait-on jamais, elle aurait pu nous révéler la supercherie ...). Nous voilà donc endormies, disais-je, telles des Cendrillon ou autre Belle au bois dormant, nos songes sont emplis de ce Prince à venir, une coulée de salive se dessine même sur notre oreiller ... On LE voit, on L'imagine, on LE construit :
"Ooooh ... mon Prince sera beau, le plus beau de tous ... plus beau beau qu'un cygne blanc, plus élégant qu'un flamand rose, plus distingué qu'un pingouin ! Il aura un corps athlétique sans être bodybuildé ; son regard de braise me fera fondre ; ses cheveux seront soyeux ; son sourire, d'une blancheur étincelante, réchauffera mon coeur ... Il sera doux et attentionné, macho mais pas trop. Il aura une bonne éducation et un sens de l'humour envié par tous. Il saura me défendre contre les méchants, tel un kangourou se dressant sur sa queue (...) pour boxer son adversaire et le mettre KO à grands coups de tatanes dans sa djeule ! Oh oui ... mon Prince sera tout ça !"
Romantique à en péter ...




Mon cul, oui ...! Et la supercherie perdure même jusqu'au cinéma. Ainsi, une de mes amies s'est un jour écriée : "Maman, quand je serai grande, je veux faire prostituée comme Pretty woman ! Et je rencontrerai Richard Gere !!" Heuuu ... comment te dire, ma fille, que si tu exerces cette profession, tu ne verras pas de "Richard Gere", mais plutôt des "Sim" et autres "Carlos" ... Fatalitas !

Alors si le réveil de la Belle au bois dormant s'est déroulé pour le mieux, dans des conditions merveilleusement douces et romantiques (mais là encore, comment avaler pareille ânerie ? Dites moi comment, après une petite centaine d'années de sommeil, cette conne n'a pas deux/trois courbatures, le cheveu gras, la bouche pâteuse et l'haleine aussi fraîche que l'odeur du putois en décomposition ?! Hum ?! Comment ?! Bref, passons :), notre réveil à nous est un peu plus brutal et bien moins agréable.




On se retrouve un jour avec un Prince qui, après une journée tellement harassante, rentre à la maison en demandant "Qu'est-ce qu'on mange ce soir ?" bien avant de déposer un tendre baiser sur nos douces lèvres ... Même pas qu'il a pensé à acheter un bouquet de fleurs, un joli ensemble de sous-vêtements, ou encore un pack de bières (Heineken, hein ...). Pfffff ..... Il est loin le Prince Charmant croisé dans nos rêves de petites filles ...

Et pourtant, en grandissant, on se rend compte que l'essentiel n'est pas là, que le Prince Charmant n'est pas celui qu'on imaginait, mais qu'il existe quand même ... Le Prince Charmant est celui dont on arrive à aimer les défauts et les imperfections, celui qu'on aime POUR ses défauts et ses imperfections ; il est celui avec lequel on se sent enfin "pleine", enfin sereine ... Et vous savez quoi ? Je crois qu'un jour, au fin fond d'un bois, j'ai trouvé MON Prince Charmant ...


Les illustrations sont de Rebecca Dautremer


11 commentaires:

Doc Lo Ko a dit…

Et bien, je garde ce post en archives et je le sortirai au moment venu. C'est à dire quand la petite princesse doclokienne sera en âge de devenir reine et que son prince charmant arrivera sur un fond de musique électro avec des bas rayés et bigarrés, une crête de coq sur la tête et un jean dessinant sublimement ses cuisses de poulet !

M. Ogre a dit…

... Quelle merveilleuse histoire ... Une petite princesse en rouge qui rencontre son prince ... On en mangerait ... Malheureusement, je crains fort qu'il existe une contre-réalité dans vos souvenirs ... Ce ne pouvait être au fond d'un bois que vous l'avez rencontré ... Il n'y a jamais eu de prince dans les environs de l'antre de l'Ogre ... je suis formel sur ce point !!!
PS. Vos illustrations sont délicieuses ...

PetitChap a dit…

Doc lo ko >> Il me tarde ce moment, tu n'imagines même pas comment !! Je jubile rien qu'en imaginant la tête du Papa !!

M.Ogre >> Bien évidemment qu'il existe des Princes dans les bois, c'est juste que vous ne savez pas les reconnaître !!

elbereth a dit…

Oh c'est tellement bô ce que tu dis là! Encore un article comme ça, et ton Prince ne pourra plus rien te refuser ! Il pourra même faire le ménage sans chigner...
Déjà que là, je suis encore plus adepte qu'avant, tellement que je l'aime,cet article, c'est dire !

Toute manière, je l'ai toujours dit : LE Prince Charmant et son broshning, perso, j'en veux pas. Attend, pour que toutes les donzelles en chaleur se pavanent devant lui pendant qu'il joue au coq gracieux, nan merci.

Dans le vers "un jour mon prince viendra", il y a "mon", et non pas "leur"... Si tu vois ce que je veux dire...
Et puis, c'est ce qu'on dit : on apprécie quelqu'un pour ses qualités, mais on l'aime pour ses défauts !

Bon sang, c'est bô ce que je dis... Alors si Charmant de le Moa pouvait se faire connaitre, il verrait que je mors pas... ou pas... hihi

alain a dit…

C'est le bûcheron qui va être content quand il va lire ton texte !!! :)

Iyhel a dit…

Je comprends pas moi : ma chérie je lui ramène tout le temps de la bière, mais ça ne lui plaît pas...

(eh et pis nous tu crois p'têt qu'on nous a pas embobiné, tous ces mythes comme quoi on rencontrerait une belle princesse douce et cultivée qu'on sauverait des griffes d'un(e) dragon-ogre-marâtre-sorcière-rayez la mention inutile et qu'on épouserait fort dotée ce qui nous épargnerait le labeur quotidien des gueux ?)

(PS : non, les petits garçons n'en ont rien à taper de l'amûûûûr, ce qu'ils veulent c'est être roi et faire la guerre)

(PPS : que Monsieur l'Ogre ne se formalise pas de mon énumération, il s'agit d'une caricature de mythe, pas de l'expression de mon sentiment personnel à l'encontre de la gent ogresque)

M. Ogre a dit…

... Mais pour l'amûûûûr, il faut la guerre ... sinon, ça n'a que peu d'intérêt ... "les femmes soignent ces féroces infirmes, retour des pays chauds ..." disait l'Autre ...
N'empêche, si jamais j'apprends que des [censuré] traînent dans mes bois sous pretexte d'y sauver des donzelles en mal de romantisme ... Va y avoir de la viande froide pour le souper ...
C'est qu'ils seraient capables de piétiner mes violettes ...

elbereth a dit…

Suis entièrement d'accord avec l'Ogre : l'Amuuur va avec la Guerre.
Mais de là à vouloir embrocher les passants, il y a va fort tout de même. Avouez : vous aimez recevoir du monde, et tout ce monde ne fait pas forcément partie votre dîner. Alors ne jouez pas à l'affreux jojo, vous n'en êtes guère !

M. Ogre a dit…

... je persiste néanmoins à dire que les seuls êtres charmants qui vivent au fond des bois sont des Ogres !!! Et la Noble Fée nous le confirme ici... Tous les autres ne sont qu'ennemis de la Divine Nature qui ne savent même pas accommoder le gibier, voilà tout !!!

Varandzo a dit…

Pour ce que j'en ai vu dans un dessin animé, le prince charmant, c'est le genre de gars -pédophile de surcroît- qui commence par rouler une pelle à un cadavre la première fois qu'il le voit -si ledit cadavre lui paraît sexy... Paraît que je ne suis pas le prince charmant -et ça m'arrange...

Le Royaume d'Ashenah a dit…

moi j'ai mon shrek à domicile alors ça me convient bien!
les illustrations sont de toute beauté!

Related Posts with Thumbnails