dimanche 1 juin 2008

Par les soirs bleus d'été ...

.

Soir bleu - Eward Hopper, 1914
(cliquez pour agrandir l'image)


Sensation

Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l'herbe menue :
Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l'amour infini me montera dans l'âme,
Et j'irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la Nature, - heureux comme avec une femme.

Arthur Rimbaud, mars 1870


2 commentaires:

M. Ogre a dit…

...Je ne saurais l'expliquer, mais c'est tout simplement le plus beau poème que je connaisse (...par coeur...)...

Doc Lo Ko a dit…

Ah les soirs bleus d'été...en effet, laissent bien rêveur...

Related Posts with Thumbnails